F.I.J.

La série F.I.J. (acronyme d’ « effigie ») est, comme dans F & D, le résultat d’accidents non contrôlés dûs à l’usage contre nature des appareils informatiques. L’image-source est toujours extraite sans retouche d’un film de fiction (Truffaut, Polanski, etc.). Eric Rondepierre a choisi de prélever des gros plans de visage d’actrice et nous offre leur portrait sous forme photographique : Laura, Véronique, Irène, etc. Ces prénoms (titres des œuvres) renvoient directement au titre du film (Véronique = La double vie de Véronique). Les formats diversifiés vont de 40 x 60 cm à 115 x 240 cm. La série comprend à ce jour une quinzaine de photographies.